Bienvenue dans notre phare-macie, l’apothicaire des collectionneurs
phares-poitou-charentes
Fort Énet

Fort Énet

Le fort actuel fut construit après la bataille des brûlots de l'île d'Aix qui se déroula dans la rade de l'île d'Aix et face à l'embouchure de la Charente

En savoir plus

mer907

9,72 €

Disponibilité : En stock

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Collection: phares de Poitou-Charentes

Fort Énet


 

Télécharger les Phares de France dans Google Earth

Matière: Résine
Taille: 9,5 x 8,0 x 2,0 cm

  • Localisation : Fouras, Charente-Maritime
  • Construction : 1809 - 1812

 

Le fort Énet est une fortification située sur le rocher du même nom, entre Fouras et l'île d'Aix, appartenant à l'archipel charentais, dans le département de la Charente-Maritime en France.

À marée basse, il est accessible à pied depuis la pointe de la Fumée.

Présentation:
Le rocher d'Enet a été fortifié dès le Moyen Âge.

Le fort actuel fut construit après la bataille des brûlots de l'île d'Aix qui se déroula dans la rade de l'île d'Aix et face à l'embouchure de la Charente. Le fort d'Énette, comme on disait à l'époque, devait protéger l'Arsenal de Rochefort créé en 1666.

Histoire:
Les premiers projets font suite à la mise à sac de l'île d'Aix par les anglais pendant la guerre de Sept Ans. La rade de l'île d'Aix servant de mouillage pour armer les navires sortant de l'arsenal de Rochefort. Cette zone et ses accès devait être défendue. Le projet se compose de la construction d'un ouvrage fortifié armé permettant de croiser ses feux avec ceux de la batterie du fort de Coudepont situé sur l'île-d'Aix et permettant de contrôler l'accès du Nord-Est de la rade.

Le projet est relancé sous Napoléon suite à l'affaire des brûlots qui vit la destruction partielle de l'escadre de Rochefort. La construction s'étale de 1809 à 1812. Le fort est remis à la marine dès le mois de décembre 1811 pour permettre son armement. Jusqu'au milieu du XIXe siècle le fort subit quelques adaptations à cause des assauts des marées. On installe, entre 1848 et 1850, des Casemates. Propriétaire du fort, l'armée fait plusieurs expérimentations de tirs d'artillerie en 1863. Le fort sert aussi de prison pour quelques communards en 1871. Le fort est totalement réaménagé, dix ans plus tard, pour s'adapter aux progrès de l'artillerie rayée. Au début du XXe siècle, il sert de prison de transit aux bagnards. Il est déclassé peu avant la Première Guerre mondiale.

« Le moyen qui paraît praticable et que Sa Majesté vient d'ordonner, c'est d'avoir sur l'île d'Enet des pièces de campagne (...) Si on peut établir sur (cette île) une batterie permanente, on y placera de gros canons2 »

Au début des années 1960, le fort qui était jusque-là la propriété de l'armée française, est racheté par des particuliers.

Il a été inscrit monument historique le 19 décembre 19943.

Le fort est actuellement une propriété privée mais se visite de février à octobre avec Dominique Droin, guide du fort Énet et historien rochefortais4 (auteur d'un livre sur la bataille des Brûlots), et sur demande à l'occasion de la journée du patrimoine.

Source: wikipedia