Bienvenue dans notre phare-macie, l’apothicaire des collectionneurs
phares-de-bretagne
Phare de l’île Harbour

Phare de l’île Harbour

L’île Harbour est un îlot rocheux situé à 1, 8 km du rivage de Saint-Quay-Portrieux, face à la pointe de Saint-Quay encore appelée la pointe du sémaphore. Cette île, surmontée d’un feu datant de 1850 marquant l’archipel des îles Saint-Quay

En savoir plus

mer468-F

11,52 €

Disponibilité : En stock

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

Attention : dernières pièces disponibles !

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Collection: phares de Bretagne

Phare de l’île Harbour


Matière: Résine
Taille: 9.0 x 7.5 x 6.5 cm

  • Localisation : Saint-Quay-Portrieux, Côtes-d’Armor
  • Construction :
  • Hauteur :
  • Élévation :
  • Portée :

 

L’île Harbour est un îlot rocheux situé à 1, 8 km du rivage de Saint-Quay-Portrieux, face à la pointe de Saint-Quay encore appelée la pointe du sémaphore. Cette île, surmontée d’un feu datant de 1850 marquant l’archipel des îles Saint-Quay, est la plus haute de son archipel et la seule à abriter de la végétation. L’îlot a une superficie d’environ 25 ares.


Le fanal de St-Quay est situé sur l’îlot Harbour, au large de St-Quay-Portrieux, à 1 mille et demi de la côte (2 km), au milieu de la chaîne de récifs portant le nom de ’Îles de St-Quay, protégeant les trois anses de la station balnéaire.
Le fanal se compose d’une tourelle octogonale engagée dans un petit bâtiment de forme carrée de 7 m sur 7 m., comportant 3 ouvertures principales au sud (2 fenêtres et une porte) et 2 petites ouvertures à l’est et à l’ouest (fenêtres). Le bâtiment dispose d’un sous-bassement de 1 m de hauteur en pierres taillées de granite gris, avec 5 marches. La tour supportant la lanterne est entourée d’une balustrade. La maison accolée était destinée au logement du gardien. L’ensemble de l’édifice a un plan au sol globalement carré. La tourelle surmonte le faîtage de la maison sur sa façade postérieure. La hauteur de l’édifice au niveau du sol est de 13 m. A l’Ouest du phare, un enclos (autrefois jardin) de 25 m de côté est aujourd’hui en friches.
La tour carrée a été construite en maçonnerie de pierres apparentes (granite gris), encastrée sur un bâtiment rectangulaire, avec chaînes d’angles.


La maison-phare et sa tourelle sont peints en blanc pour la partie inférieure, avec partie supérieure rouge. On peut remarquer l’inscription en rouge sur fond blanc "Harbour" sur la façade Nord et le dessin d’une étoile peinte de couleur rouge sur la façade ouest (avec une seule petite ouverture). La lanterne peinte de couleur rouge est située sur la tourelle.
Le feu domine de 5, 50 m le niveau des plus hautes mers, mais un écrêtement, nécessité par la forme irrégulière du rocher, a abaissé ce niveau de 1 m, de sorte que le pied de l’édifice se trouve à 0, 50 m. Remarques : les gardiens ont décoré avec des coquillages incrustés dans le ciment les murets et les escaliers extérieurs. Les deux pilastres en granite rose, au bout de la rampe d’accès, sont sculptés avec une ancre de marine et l’étoile du service des phares. La rampe d’accès est réalisée en moellons de granite avec un chapeau plate en pierre taillées (granite). Les murs de soutènement le l’enclos Est mesurent 5 m de hauteur. L’ancien kiosque a disparu. Le belvédère sud-est, où étaient situés les atelier, mesure environ 3 m sur 4 m avec un muret de 0, 80 m de haut. La cale débarcadère est construite en moellons de granite, avec un revêtement en ciment. Elle mesure 35 m de long, 3 m de large et 2, 50 m de hauteur avec une pente de 5%.

 

Source: archives.cotesdarmor