Bienvenue dans notre phare-macie, l’apothicaire des collectionneurs
phares-de-bretagne
Phare de La Jument

Phare de La Jument

Érigé entre 1904 et 1911 grâce au legs d’un membre de la Société de Géographie de Paris, Charles Eugène Potron (400 000 francs), sur le récif d’Ar Gazec (la jument en breton).

En savoir plus

mer424

7,32 €

Disponibilité : En stock

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Collection: phares de Bretagne

Phare de La Jument


Matière: Résine
Taille: 12.0 x 8.0 x 8.0 cm

  • Localisation : Ouessant, Finistère
  • Construction : 1904 à 1911
  • Hauteur : 47 m
  • Élévation : 41 m
  • Portée : 22 milles nautiques


Il est construit à Ouessant en mer d’Iroise à l’entrée des violents courants du Fromveur, sur le récif d’Ar Gazeg (la jument en breton). 
Les parages sont particulièrement dangereux et trente et un navires se sont perdus dans cette zone entre 1888 et 1904, le naufrage le plus connu fut celui du paquebot anglais « Drummond Castel » survenu en juin 1896 sur la roche des Pierres Vertes dans l’ouest de Molène causant la mort de 258 personne ; il n’y eut que trois survivants. C’est le 20 février 1904 que fut pris le décret pour la construction d’une tour en béton sur la roche de la Jument. Le coût total fut estimé à 850 000 francs.

Au moment où vont commencer les travaux, un membre de la société géographique de Paris, Charles-Eugène Potron, fit savoir qu’il léguait une somme de 400 000 francs pour la construction d’un phare sur le roc  dans les parages dangereux du littoral atlantique, comme ceux de l’ile d’Ouessant. Une clause prévoyait l’exécution dans un délai de six à sept ans après son décès.