Bienvenue dans notre phare-macie, l’apothicaire des collectionneurs
phares-aquitaine
Phare de Hourtin

Phare de Hourtin

Les phares d’Hourtin sont des tours carrées de 27 m de haut, en maçonnerie de briques apparentes sur soubassement de pierres.

En savoir plus

mer809

8,16 €

Disponibilité : En stock

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Collection: phares d'Aquitaine

Phare de Hourtin


 

Télécharger les Phares de France dans Google Earth

Matière: Résine
Taille: 11.0 x 6.5 x 6.5 cm

  • Localisation : Hourtin, Gironde
  • Construction : 1860 - 1863
  • Hauteur : 27 m
  • Élévation : 63 m
  • Portée : 21.5 milles nautiques

 

Les phares d’Hourtin sont des tours carrées de 27 m de haut, en maçonnerie de briques apparentes sur soubassement de pierres. Ils sont distants de 200 mètres sur un axe orienté nord/sud. Mais pourquoi deux phares ? Il y en a deux car à l’époque de leur construction, en 1860, on ne savait pas émettre des éclats de lumière précis, aussi fallait-il différencier les phares de Hourtin, du Cap Ferret, et de Cordouan. La tour "nord" supporte le phare, la tour "sud" est occupée par la DGA qui y a installé une antenne. Ils sont bâtis sur la commune d’Hourtin en Gironde dans les dunes, entre l’océan littoral et le lac d’Hourtin-Carcans.

Les phares d’Hourtin furent construits en 1860, pour signaler l’intervalle d’ombre entre Cordouan et le Cap Ferret, où l’on ne voyait aucun feu. Après avoir envisagé et abandonné le projet de la construction de deux tours en bois, les ingénieurs portent leur choix sur l’argile, car il existait aux alentours des briqueteries dont les produits semblaient bien résister à l’air salin et aux intempéries. Les phares furent donc construits en briques. Mais cette solution s’avéra désastreuse pour le soumissionnaire, car il ne parvint pas à traiter avec les fabricants du pays. Il dut établir une briqueterie à ses frais pour fabriquer les briques nécessaires à la construction des deux phares et des logements des gardiens. Les deux lanternes brillaient pour la première fois en 1863.

La solution de deux phares avait l’inconvénient de doubler les dépenses de fonctionnement, et nécessitait la présence de cinq gardiens, logeant sur place avec leurs familles dans trois maisons construites en même temps que les tours. Le personnel était composé d’un gardien-chef qui occupait le logement central, et de deux gardiens logés respectivement dans les maisons construites au pied de chaque tour. Un petit bateau permettait la traversée du lac pour aller à Hourtin. Un tramway assurait le transport des charges lourdes. C’est pourquoi en 1894, la tour sud fut éteinte. Elle est actuellement utilisée pour porter une antenne de télémesure de la DGA

Source: wikipedia